Guterres : L'Humanité doit mettre fin à sa "guerre contre la nature"

À la veille du lancement de la COP25 à Madrid, le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a appelé les dirigeants du monde à prendre de réels engagements pour le climat.

L'Humanité doit mettre fin à sa " guerre contre la nature " a-t-il martelé, en précisant que 2019 sera parmi les cinq années les plus chaudes jamais enregistrées.

" Ce qui manque toujours, c'est la volonté politique : la volonté politique de donner un prix au carbone, la volonté politique d'arrêter les subventions aux énergies fossiles, la volonté politique d'arrêter de construire des centrales à charbon dès 2020, la volonté politique de passer d'une taxation des revenus à une taxation du carbone, de taxer la pollution plutôt que les personnes " a-t-il déclaré.

L'accord de Paris de 2015 conduira quand même à une " augmentation des températures de plus de 3 degrés celsius " explique-t-il. " Certains pays ne respectent même pas ces engagements " dénonce-t-il, en visant notamment les Etats-Unis sans les nommer.

Washington, qui a décidé de se retirer de l'accord de Paris a annoncé qu'une diplomate représentera Donald Trump lors du sommet de Madrid. Elle devrait d'ailleurs y croiser une délégation américaine dissidente, emmenée par Nancy Pelosi, présidente démocrate de la Chambre des représentants des États-Unis.