La Guinée s’engage à libérer des fonds pour la CAN 2025

La junte au pouvoir en Guinée s'est engagée à libérer des fonds et a accorder un accès accéléré aux terres pour l'organisation par le pays de la Coupe d'Afrique des Nations 2025.

L'annonce, qui date du lundi 29 août, intervient à la veille d'une mission de deux jours de la Confédération africaine de football (CAF) pour suivre les progrès de la Guinée dans l'organisation de ce grand événement. Le Secrétaire général de la Confédération africaine de football (CAF), Véron Mosengo Omba fera le déplacement.

Un événement « d'intérêt national et prioritaire »

Un décret du chef de la junte, le colonel Mamady Doumbouya, lu à la télévision d'État, a déclaré l'événement « d'intérêt national et prioritaire ». Toutes les dépenses pour les besoins de l'organisation « seront traitées de toute urgence », a-t-il déclaré. Il a également déclaré que les terrains nécessaires au tournoi entreront dans la catégorie d'intérêt public, et que toute transaction immobilière ou travaux non liés à la compétition seront interdits sur ces sites.

La Guinée devait initialement organiser la compétition en 2023, mais cela a été repoussé de deux ans lorsque la liste des nations organisatrices a été remaniée en 2018. La prochaine Coupe d’Afrique des Nations, prévue en juin-juillet 2023 en Côte d’Ivoire, a été reportée au début de l’année 2024.

Avec un stade à rénover et cinq stades à bâtir, la tâche s’annonce compliquée pour la Guinée. En 2014, sous la présidence du Camerounais Issa Ayatou, la CAF avait attribué les CAN 2019 au Cameroun, 2021 à la Côte d'Ivoire et 2023 à la Guinée. La CAN 2019 s’était finalement déroulée en Égypte et les Camerounais ont abrité l’événement en janvier de cette année.


Lire la suite sur RFI