Guinée : réactions et questions après le coup de force des militaires

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Le colonel Mamady Doumbouya et ses hommes ont justifié leur coup d'État sur l'antenne de la RTG, la télévision nationale.
Le colonel Mamady Doumbouya et ses hommes ont justifié leur coup d'État sur l'antenne de la RTG, la télévision nationale.

Après Antonio Guterres, le secrétaire général des Nations unies, qui a affirmé dans un communiqué suivre personnellement la situation dans le pays, tout en appelant à la libération immédiate du président Alpha Condé, c?est au tour des États d?Afrique de condamner sans équivoque le coup d?État des forces spéciales guinéennes qui a mis fin à onze ans de règne du président Alpha Condé.

À LIRE AUSSISidya Touré : « Dix ans de gabegie en Guinée, ça suffit ! »

Des réactions prudentes chez les dirigeants africains

La première réaction est venue du Burundi et de son président Évariste Ndayishimiye. Ce dernier a condamné sur Twitter « le coup d?État en République de Guinée ». Il a également lancé un appel au calme.

Les événements sont allés très vite en Guinée, ce dimanche 5 septembre. Les forces spéciales guinéennes ont pris le pouvoir depuis la capitale, Conakry. Elles revendiquent l?arrestation du président Alpha Condé. Le commandant des forces spéciales qui auraient mené l?insurrection, le colonel Mamady Doumbouya, s?est exprimé à la RTG, la radiotélévision nationale. Il a annoncé la création d?un Comité national pour le rassemblement et le développement, le CNRD, et promis un dialogue inclusif pour écrire une nouvelle Constitution.

À LIRE AUSSIGuinée : les petits pas de côté de la diplomatie française

Les institutions africaines montent au créneau

Pas de quoi rassurer les institutions africaines. Au premier chef, l?Union africaine. L?institution panafricaine a pub [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles