Guinée: quatre policiers interpellés après la mort du jeune manifestant Thierno Diallo

Cinq personnes, dont quatre policiers, ont été arrêtées une semaine après le décès de Thierno Mamadou Diallo. Le jeune homme est mort en marge d’une manifestation spontanée contre la hausse du prix du carburant.

Depuis ce week-end, le président de la Cour d’appel de Conakry a organisé plusieurs rencontres avec la presse, pour informer en temps réel, sur l’évolution de l’enquête. Selon les dernières informations, 5 personnes, 4 policiers de la brigade anticriminelle et un gendarme, ont été interpellées.

Ils patrouillaient dans le quartier de Hamdallaye lorsque la manifestation contre la hausse du prix du carburant a eu lieu. Elle a ensuite été dispersée par les forces de sécurité.

« Leur identité sera dévoilée tout prochainement », assure Alphonse Charles Wright, le président de la Cour d’appel de Conakry. Depuis le début de l’enquête, il joue la carte de la transparence. Lundi, il a ainsi présenté les détails du rapport d’autopsie. Thierno Mamadou Diallo serait mort des suites « d’un traumatisme d’origine balistique », indique le rapport médicolégal.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles