Guinée: les neufs opposants libres sous contrôle judiciaire

© RFI/Matthias Reynal

En Guinée, après deux jours d’audition à la direction centrale des investigations judiciaires de la gendarmerie nationale, les neuf opposants au régime militaire de transition, dont Mamadou Sylla, le président de l’UDG et Fodé Oussou Fofana, le vice-président de l’UFDG ont été placés sous contrôle judiciaire jeudi 27 octobre.

Les neufs opposants sont accusés notamment d’avoir participé à une manifestation illégale, de complicité de destruction de biens publics et privés. Déférés au tribunal de Dixinn ce jeudi, ils ont été entendus pendant plusieurs heures avant d’être placés sous contrôle judiciaire par le doyen des juges d’instruction.

Au micro de notre correspondant à Conakry Mouctar Bah, Me Sékou Kondiano, l’un des avocats de la défense, se félicite de la décision du juge car nous pensions, explique t-il, qu'« avec le dispositif militaire qui était là, que nos clients allaient passer la nuit à la prison.

Ce n'est pas le cas, nous sommes très heureux, nous avons exprimé notre contentement à monsieur le doyen des juges d'instruction. Nos clients rentrent chez eux, et nous allons essayer, dans la mesure du possible bien entendu, de respecter les conditions qui sont issues de l'ordonnance de contrôle judiciaire.

On leur reproche de complicité d'attroupement illégale, d'appel à une manifestation illégale, mais nos clients n'ont pas pris part à cette manifestation, ni de loin, ni de près, en tout cas on n'a pas d'éléments de preuve de nature à les imputer une pareille responsabilité. »


Lire la suite sur RFI