Publicité

Guinée: vers une grève après l'arrestation du journaliste et syndicaliste Sékou Jamal Pendessa

Réunis mardi en assemblée générale, les syndicats guinéens ont annoncé le dépôt d'un préavis de grève générale. Ils demandent la libération du journaliste et syndicaliste Sékou Jamal Pendessa, en prison depuis 19 jours pour avoir appelé à manifester contre les restrictions qui frappent actuellement internet et les médias en Guinée.

Avec notre correspondant à Conakry, Matthias Raynal

Sous le hangar de la Bourse du travail, l’ambiance est survoltée. Des dizaines de femmes chantent, crient des slogans en faveur de Sékou Jamal Pendessa, arrêté le 19 janvier. Kader Aziz Camara, leader de la CNTG (Confédération nationale des travailleurs de Guinée), harangue la foule : « Nous voulons que Pendessa soit libéré sans conditions. À cet effet, le mouvement syndical a décidé de déposer un préavis de grève au gouvernement. »

Ces femmes qui chauffent la salle sont des commerçantes, menacées d’expulsion dans deux marchés de Conakry. Le syndicaliste a un message également pour elles : « Mais aussi, nous voyons que la cherté de la vie est là, les femmes sont devant nous. »

Des revendications très différentes

C’est le silence radio du côté des autorités qui n’ont pas réagi à ce préavis.

À lire aussiGuinée: le mouvement FNDC lance un compte à rebours concernant la fin de la transition politique


Lire la suite sur RFI