Guinée: deux responsables du FNDC arrêtés par les forces de sécurité à Conakry.

En Guinée, Foniké Mengué, journaliste et coordinateur national du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) a été interpellé dans la nuit de vendredi à ce samedi 30 juillet à son domicile par un groupe de militaires encagoulés et armés, selon le FNDC. Ibrahima Diallo, le responsable des opérations, a lui aussi été arrêté.

Foniké Mengué a été arrêté en plein milieu de la nuit, aux alentours de 2h du matin, par la gendarmerie – les Bata, les troupes aéroportées de l'armée –, mais aussi par la BRI, l'unité de lutte contre le banditisme et le terrorisme. Selon le FNDC, le journaliste et militant guinéen a été transféré ce samedi à la mi-journée au siège du haut commandement de la gendarmerie à Kaloum, après avoir passé quelques heures au camp militaire de Kalia.

Sekou Koundouno, responsable du FNDC, dénonce une « prise d'otage ». « Il n'est aucunement indiqué dans un texte qu'on peut aller cueillir un citoyen dans son lit aux alentours de 1h du matin, remarque-t-il au micro de RFI. Le président du CNRD, le colonel Doumbouya, a présidé hier [vendredi] une réunion de sécurité publique. Il a été très clair : réprimer dans le sang toutes les voix dissonantes afin qu'il soit le seul maître à bord. »

Ibrahima Diallo, le responsable des opérations, a lui aussi été arrêté.

Destination inconnue

Tous deux selon leurs proches s’attendaient à recevoir la visite des forces de sécurité qui n’ont pas lésiné sur les moyens pour les arrêter : une vingtaine de pick-up au total devant les deux domiciles.

Autre arrestation, celle de Saïkou Yaya Barry, le responsable exécutif de l’Union des forces républicaines de l’ancien Premier ministre Sidya Touré qui vit depuis quelques mois en dehors du pays.


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles