Guinée: le chef de la junte déclare la guerre aux déchets de Conakry

Conakry, la capitale de la Guinée croule sous les déchets et cela agace les nouvelles autorités du pays. Le colonel Mamadi Doumbouya, le chef de l’État, a décidé de prendre le taureau par les cornes pour débarrasser la capitale guinéenne de ces immondices qui jonchent les rues et autres coins de distraction.

Avec notre correspondant à Conakry, Mouctar Bah

C’est une opération coup de poing contre les ordures que le colonel Mamadi Doumbouya a déclenché ce jeudi en lieu et place du conseil ordinaire des ministres. Lui-même s’est acquitté de son devoir citoyen sur l’île de Kassa au large de Conakry sous les applaudissements des insulaires.

« Le premier magistrat du pays s'est déplacé pour donner le coup d'envoi de l'assainissement. Franchement, on n'a pas de mot pour magnifier cette joie », s'enthousiasme le maire de la localité Abou Samaké.

Dans sa quête de Conakry « ville propre capitale », l’homme fort du pays a ordonné à tous ses ministres et aux autres hauts cadres de l’État de retrousser leurs manches pour nettoyer les artères jonchées d’ordures.

« Cette décision a été prise par le président de la Transition qui en avait marre de voir les ordures. Il a ordonné d'aller nettoyer la ville pour revenir à la situation normale », a indiqué le Premier ministre Mohamed Béavogui.

Jadis perle de l’Afrique, Conakry désormais polluée par les déchets entend retrouver ses lettres de noblesse.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles