Guinée-Bissau : Umaro Sissoco Embalo, l'opposant devenu président

franceinfo avec AFP

Umaro Sissoco Embalo, 47 ans, a comblé un retard de 12 points concédés à son adversaire lors du premier tour et remporté 53,55% des voix, le 29 décembre 2019, contre 46,45% pour Domingos Simoes Pereira, du parti majoritaire, a annoncé la Commission électorale nationale (CNE). Candidat de l'opposition en Guinée-Bissau, l'ancien Premier ministre a été proclamé, le 1er janvier 2020, vainqueur de l'élection présidentielle de ce petit pays d'Afrique de l'Ouest à l'histoire tumultueuse. Une victoire contestée par son adversaire, qui dénonce des "fraudes".

Umaro Sissoco Embalo se présente comme un "rassembleur" qui veillera à fédérer les énergies pour redresser ce petit état d'Afrique de l'Ouest. Un pays qu'il juge "martyrisé" par des années d'instabilité et de mauvaise gestion.

Général de réserve, ancien Premier ministre (2016-2018) du président sortant José Mario Vaz, Umaro Sissoco Embalo est un spécialiste des questions de défense et géostratégiques, surnommé "le général" par ses partisans. Et ce bien qu'il ait quitté l'armée dans les années 1990.

Il a été le représentant en Afrique de l'Ouest d'un fonds d'investissement libyen, le Libyan African Investment Company (Laico). Sur ses affiches de campagne, lors de ses meetings et sur les bulletins de vote, cet homme (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi