Guinée équatoriale: fin de la campagne électorale avant le scrutin de dimanche

© AFP - SAMUEL OBIANG

La campagne électorale a pris fin vendredi 18 novembre en Guinée équatoriale. Les citoyens seront appelés aux urnes dimanche pour l'élection présidentielle, mais aussi pour les législatives et les municipales.

Avec notre envoyé spécial à Malabo, Loïcia Martial

Pour le scrutin présidentiel de dimanche, le président sortant Teodoro Obiang Nguema représentant la majorité et le Parti démocratique de Guinée équatoriale (PDGE) brigue un sixième mandat. Au pouvoir depuis 43 ans, il détient le record mondial de longévité hors monarchie.

Il sera face à deux autres candidats : le principal opposant, Andrés Essono Ondo, du parti Convergence pour la démocratie sociale et Buenaventura Monsuy du PSCD, le parti de la coalition sociale-démocrate.

L’économie au cœur des préoccupations

Ces élections sont sans enjeux, mais les attentes des populations sont grandes. La Guinée équatoriale figure dans le top 5 des pays producteurs de pétrole au sud du Sahara. Mais la manne pétrolière est loin de profiter à tous, selon un observateur des élections qui a requis l’anonymat.

Les militants des différents candidats, aussi bien de la majorité que de l’opposition, reconnaissent tous, ou presque, que le pays a fait un bond en avant en matière de développement, notamment la construction d'infrastructures.

Du côté de l’opposition, Andrés Essono Ondo, du parti Convergence pour la démocratie sociale était en meeting à Bata, la deuxième ville du pays. Et ses partisans étaient en concertation et en méditation, selon un responsable du parti.


Lire la suite sur RFI