La Guinée équatoriale abolit la peine de mort

Le président de la Guinée équatoriale, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, en 2019
 - Zinyange Auntony / AFP
Le président de la Guinée équatoriale, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, en 2019 - Zinyange Auntony / AFP

La Guinée équatoriale a aboli la peine de mort, a annoncé ce lundi la télévision d'État citant une loi promulguée par Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, président de ce petit pays pétrolier d'Afrique centrale, parmi les plus fermés et au régime parmi les plus autoritaires au monde.

"La peine de mort est totalement abolie en république de Guinée équatoriale", dispose la loi du nouveau code pénal équato-guinéen signée par le chef de l'Etat et diffusée par le vice-président sur Twitter.

La dernière exécution officielle remonte à 2014 selon Amnesty international, mais le régime est régulièrement accusé par les ONG internationales de disparitions forcées, détentions arbitraires et tortures notamment.

Un événement "historique pour notre pays"

Teodoro Obiang, 80 ans, détient le record mondial de longévité au pouvoir, plus de 43 ans, hors monarchies.

"Je l'écris en majuscules pour sceller ce moment unique: "LA GUINÉE ÉQUATORIALE A ABOLI LA PEINE DE MORT", a tweeté le vice-président Teodoro Nguema Obiang Mangue, surnommé Teodorin, l'un des fils du chef de l'Etat, omniprésent depuis deux ans sur la scène politique et présenté comme son dauphin.

Préalablement adoptée par le parlement, la disposition entrera en vigueur "dans les 90 jours suivant sa publication au bulletin officiel de l'Etat", précise le texte. Un événement qualifié d'"historique pour notre pays" par une journaliste de la télévision d'Etat dans une annonce lapidaire en toute fin de journal télévisé.

Article original publié sur BFMTV.com