Guinée équatoriale: les électeurs appelés aux urnes pour un scrutin sans grand enjeu

© AFP - SAMUEL OBIANG

Un peu plus de 400 000 électeurs sont appelés aux urnes ce dimanche en Guinée équatoriale, pays pétrolier d’Afrique centrale, pour les élections présidentielle, législatives, sénatoriales et municipales. Pour la présidentielle, Teodoro Obiang Nguema, au pouvoir depuis 43 ans, brigue un 6e mandat. Il détient déjà le record du monde de longévité pour un chef d'État, hors monarchie, encore en exercice.

Le nom de Teodoro Obiang Nguema figure sur les bulletins de vote pour la 6e fois. Arrivé au pouvoir par un coup d'État en 1979, l'actuel président équato-guinéen n'a pas quitté la tête du pays depuis. À la dernière présidentielle, en 2016, il l'a emporté avec près de 94% des voix.

Face à lui, pour cette présidentielle, figurent deux candidats : Andrès Esono Ondo, à la tête de la CPDS, le seul parti d'opposition autorisé, et Buenaventura Monsuy Asumu, chef de file d'une petite formation alliée au parti présidentiel lors des précédents scrutins, le PCSD.

Ce dimanche, les électeurs équato-guinéens choisissent aussi leurs députés et sénateurs. Le parti présidentiel, le PDGE, exerce un contrôle total sur l'Assemblée nationale et le Sénat. Il est à la tête d'une coalition de 14 mouvements et détient 99 des 100 sièges de l'Assemblée nationale sortante ainsi que la totalité du Sénat.

► À lire aussi: Élections en Guinée équatoriale: l'opposition espère siéger à l'Assemblée nationale


Lire la suite sur RFI