Guinée: émotion et sagesse lors de la remise du prix littéraire Williams-Sassine

© CIRD

En Guinée, la cérémonie de remise du prix littéraire Williams-Sassine a eu lieu jeudi 10 novembre. À l’issue de cette compétition internationale, deux auteurs guinéens ont été récompensés. Ils sont jeunes et incarnent cette nouvelle génération d’écrivains qui jette sur sa société, sur son pays, un regard neuf et critique.

Avec notre correspondant à Conakry, Matthias Raynal

« Vous allez comprendre que l’émotion est vraiment trop grande parce que moi-même, je suis perturbé. »

Souleymane Kadiatou Sylla a seulement 29 ans et face au public. Il a bien du mal à trouver ses mots : « Sincèrement, je veux dédier ce prix à tous ces jeunes qui se battent pour faire rayonner la culture et précisément la littérature guinéenne. »

Travail et passion

Sa nouvelle, L’héritier des griots, a reçu le deuxième prix du jury international. Il nous lit un extrait: « Je m’aventurais parfois dans des ouvrages traitant de l’histoire du mandingue parmi lesquels Soundjata, ou L'épopée mandingue de Djibril Tamsir Niane, qui m’avait beaucoup séduit. Certes, je n’étais pas devenu griot en le lisant mais il me servait de bouclier pour tenir tête aux faux griots qui tenteraient de me tromper. »

Dans son texte, il interroge la notion d’héritage et prône une société où ce dernier n’est plus automatique. Selon Souleymane Kadiatou Sylla, il doit désormais se conquérir, par le travail et la passion.

« Mal-être ou révolte »

Les candidatures pour le prochain prix Williams-Sassine seront ouvertes à partir de janvier 2023.


Lire la suite sur RFI