Guillaume Peltier : «Il faut appartenir à une minorité pour être entendu»