Guillaume Peltier, ex-numéro 2 de LR, rejoint Éric Zemmour

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le député LR et ancien vice-président du parti Guillaume Peltier a annoncé qu'il se ralliait à la campagne d'Eric Zemmour.

L'ancien numéro 2 de LR Guillaume Peltier a annoncé dimanche qu'il ralliait le candidat d'extrême droite à la présidentielle Éric Zemmour , "seul candidat de la droite" selon lui, alors qu'il n'a plus "confiance" en la candidate de LR Valérie Pécresse . "J'ai pris la décision de soutenir le seul candidat de la droite, le seul candidat fidèle aux valeurs du RPR, le seul candidat capable de battre Emmanuel Macron parce que capable de rassembler tous les électeurs de droite", a indiqué le député du Loir-et-Cher à Cnews et Europe 1.

"Je n'ai aucune garantie d'un non-ralliement (de Valérie Pécresse) à Emmanuel Macron", a-t-il critiqué, jugeant que "Valérie Pécresse et Emmanuel Macron, c'est la même chose".

M. Peltier se met "en retrait" de LR et appelle "les électeurs" et "les parlementaires LR" à rejoindre Eric Zemmour ((Reconquête!). Début décembre, Guillaume Peltier avait fait des vagues dans son camp en se demandant "comment rester insensible au discours pour la France" d'Eric Zemmour lors de son premier meeting de candidat. Le comité stratégique des Républicains avait alors démis le député LR de sa fonction de vice-président du parti.

A lire :Valérie Pécresse, la vraie campagne commence

Ce n'était pas la première fois que Guillaume Peltier provoquait l'ire des responsables de LR. Fin mai 2021, il avait assuré "porter les mêmes convictions" que le maire de Béziers Robert Ménard, proche du RN. Ce qui lui avait valu d'être démis de son poste de numéro deux de(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles