Guillaume Canet et Marion Cotillard : leur fils Marcel se lance dans le cinéma... "Mais chut"

·1 min de lecture

Le cinquième film de la saga Astérix est très attendu par ses fans ! Mais avant d'arriver dans les salles obscures en 2022, il va falloir passer par la case tournage. C'est bien ce qui attend Guillaume Canet dans les prochains mois. L'acteur, qui avait accompagné Emmanuel Macron en Chine, va enfiler les moustaches du gaulois intrépide et a également les casquettes du réalisateur et de scénariste. Le casting final a d'ailleurs été dévoilé. Pour incarner la belle Cléopâtre, Guillaume Canet a choisi son épouse, Marion Cotillard. Vincent Cassel va quant à lui rentrer dans la peau de César, rôle que Guillaume Canet voulait initialement interpréter, a-t-il confié au Journal du dimanche, ce 11 avril. "Au départ, j'avais prévu de faire César, c'était plus pratique en tant que réalisateur de ne pas avoir un rôle trop important", confie-t-il. Une autre surprise pourrait également faire son apparition dans le film : le fils de Guillaume Canet et de Marion Cotillard, Marcel.

Après son divorce d'avec Diane Kruger, Guillaume Canet a retrouvé l'amour en la présence de Marion Cotillard. Ensemble, le couple a deux enfants, Marcel et Louise. À bientôt 10 ans, le jeune garçon pourrait faire ses premiers pas au cinéma. Durant son interview au JDD, Guillaume Canet, évoque la possibilité d'une "petite apparition à l'écran, mais chut...", précise l'article.

Pour ce nouveau long-métrage, le casting a entièrement été renouvelé. Après Gérard Depardieu, c'est Gilles Lellouche qui va reprendre le rôle d'Obélix. (...)

Lire la suite sur le site de GALA

"Pas d'enfer" : Gilles Boyer sans équivoque sur le passage d'Édouard Philippe à Matignon
"Stupide fils de p... " : Donald Trump s'emporte une fois de plus
"Un vide énorme" : Elizabeth II terriblement triste mais réconfortée par tous les hommages
Mort du prince Philip : "Si Harry arrive avec une attitude guerrière, le 'divorce' sera scellé"
Claire O'Petit charge Édouard Philippe et l'accuse d'avoir "mis en difficulté" Macron