Le guide suprême d'Iran menace Israël après l'attaque de son consulat en Syrie

L’Iran crie vengeance, plus de deux jours après la frappe contre son consulat à Damas par Israël. Cette dernière a fait une dizaine de morts, dont deux importants commandants militaires chargés des opérations militaires en Syrie et au Liban. Le durcissement du ton de Téhéran fait craindre une nouvelle escalade dans la région.

Avec notre correspondant à Téhéran,Siavosh Ghazi

Dans un discours devant les responsables politiques et militaires du pays, le numéro un iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a directement menacé Israël de représailles après l’attaque contre le consulat iranien à Damas. « L'échec du régime sioniste va certainement se poursuivre. Les tentatives désespérées, comme ce qu’ils ont fait en Syrie, ne les serviront pas. Ils seront également giflés pour cette action. Ils sont tombés, de par leur propre action, dans un piège qui ne leur permettra pas d’en sortir. Chaque jour qui passe, ce régime va s’affaiblir et s’approcher de sa destruction », a tranché Ali Khamenei, mercredi 3 avril.

La crainte d'une escalade dans la région

Certains conservateurs laissent entendre que Téhéran pourrait frapper des cibles en Israël même, en réaction à l’attaque contre son consulat.


Lire la suite sur RFI