Guerres du Congo : il faut appliquer le droit, tout simplement

Des crimes graves mais pas de justice On parle bien de six millions de morts, mais pas un seul agent rwandais ou ougandais n'a été poursuivi pour les crimes commis au Congo, dont certains ont été qualifiés de génocide[1]. Il n'y a même pas de Tribunal spécial pour rendre justice aux victimes du Congo alors qu'il y en a un, le Tribunal d'Arusha pour juger les responsables du génocide rwandais (800 mille morts). Il y a même un tribunal spécial créé par l'ONU pour juger les responsables de la mort d'un seul homme, l'ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri[2]. Mais rien, pour les six millions des morts du Congo. Des crimes décrits dans plusieurs rapports d'ONG et des enquêteurs mandatés par l'ONU. Ils sont portés à la connaissance de nos gouvernements. Mais tout le monde se tait. Le Rwanda et l'Ouganda ne sont pourtant que deux « petits pays » ne disposant ni de la bombe nucléaire pour dissuader les Occidentaux ni du pétrole pour menacer le marché international du brut. Parmi les crimes massivement décrits dans les rapports, depuis 16 ans, on relève des crimes d'agression (violation de l'article 2§4 de la charte des Nations Unies garantissant l'inviolabilité des frontières des Etats), des massacres des populations civiles, des viols de masse, des déplacements forcés des populations, du pillage des richesses du Congo (violation des articles 7 et 8 du statut de Rome), d'entrave à l'acheminement de l'aide humanitaire condamnant les populations à « crever » (violation de la quatrième convention de Genève), de la fourniture d'armes aux groupes armés en violation de la Résolution 1533 du Conseil de sécurité de l'ONU imposant, un embargo sur la livraison d'armes dans l'Est du Congo, et, de façon généralisée, des violations massives des droits de l'homme (assassinats, enlèvements, mutilations, tortures, règne de la terreur…). Relevons enfin que les agressions rwando-ougandaises mettent (...) Lire la suite sur agoravox.fr

Vers un marché euro-africain de 3 milliards de consommateurs : la prochaine étape du projet mondialiste ?
CHILI : La réalité du meilleur collège dévoilée
Tunisie : Feuilleton du « Sheratongate »
L'oligarchie chinoise « a mis au vert » plus de 132 milliards de dollars

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.