Guerre en Ukraine: Zelensky annonce l'évacuation d'une centaine de civils du site Azovstal de Marioupol

Ce complexe sidérurgique est la dernière poche de la résistance ukrainienne dans cette ville portuaire assiégée du sud-est de l'Ukraine.

L'évacuation de l'usine Azovstal à Marioupol, port assiégé dans le sud-est de l'Ukraine, "a commencé" et une centaine de civils se dirigent vers "le territoire contrôlé par l'Ukraine", a annoncé ce dimanche le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

Évacuation annoncée par l'ONU

L'ONU avait annoncé plus tôt dans la journée une évacuation des civils de ce complexe sidérurgique, en coordination avec le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

"L'ONU confirme qu'une opération d'évacuation est en cours au complexe sidérurgique d'Azovstal, en coordination avec le CICR et les parties au conflit", avait indiqué Jens Laerke, porte-parole du Bureau de coordination des Affaires humanitaires de l'ONU, dans un courriel.

Jens Laerke a précisé que "le convoi pour évacuer les civils a démarré le 29 avril, a franchi quelque 230 kilomètres et atteint le complexe à Marioupol samedi matin, heure locale".

Versions divergentes entre Kiev et Moscou

Les parties russe et ukrainienne ont donné des informations divergentes sur cette opération d'évacuation de civils de ce qui est la dernière poche de la résistance ukrainienne à Marioupol.

Le régiment ukrainien Azov, qui défend cette zone industrielle, a évoqué "vingt civils, des femmes et des enfants". "Ils ont été transférés vers un endroit convenu et nous espérons qu'ils seront évacués vers Zaporijjia, sur le territoire contrôlé par l'Ukraine", a déclaré Sviatoslav Palamar, commandant adjoint de l'unité, dans une vidéo sur Telegram.

Pour leur part, les Russes ont fait état de près de 50 évacuations samedi et 40 ce dimanche.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - La visite surprise de Nancy Pelosi à Kiev aux côtés du président Zelensky

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles