Guerre en Ukraine : pour Zelensky, Amnesty International « tente d'amnistier l’État terroriste » de Russie

© REUTERS/Valentyn Ogirenko/File Photo

Elle « transfère la responsabilité de l’agresseur à la victime », a accusé Volodymyr Zelensky  jeudi soir. Le président ukrainien en veut particulièrement à Amnesty International qui a publié un rapport reprochant à Kiev de mettre en danger des civils dans la guerre contre la Russie . Le chef d’État accuse en retour l’ONG de « tenter d’amnistier l’État terroriste » de Russie, relate l’AFP. Après quatre mois d’investigations, Amnesty International a publié un dossier accusant l’armée ukrainienne d’établir des bases militaires dans des écoles et des hôpitaux et de lancer des attaques depuis des zones peuplées.

Le droit humanitaire international violé ?

Amnesty International assure également dans son rapport que les troupes ukrainiennes, en s’installant dans des zones résidentielles, n’auraient « ni demandé aux civils d’évacuer les bâtiments environnants, ni aidé les civils à les évacuer », ne prenant ainsi aucune précaution pour protéger la population. Une méthode qui violerait le droit humanitaire international, même si l’association rappelle que les tactiques ukrainiennes ne « justifient en aucun cas les attaques russes aveugles ».

Zelensky déplore une « agression » d’Amnesty International

Malgré cela, ce rapport a agacé Volodymyr Zelensky. Dans sa vidéo quotidienne partagée sur les réseaux sociaux, le chef de l’État en guerre a qualifié l’accusation de l’ONG d’« agression » contre l’Ukraine, qui serait « injustifiée, invasive et terroriste ». Il a insisté : « Si quelqu'un ré...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles