Guerre en Ukraine : Zelensky écarte l'idée d'une "courte trêve" avec la Russie

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, à Kiev, le 14 octobre 2022 - UKRAINIAN PRESIDENTIAL PRESS SERVICE / AFP

Washington a déclaré vendredi que seul Volodymyr Zelensky était en mesure d'approuver ou non l'ouverture de négociations.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a écarté vendredi l'idée d'une "courte trêve" avec la Russie, arguant qu'elle ne ferait qu'empirer les choses.

"La Russie recherche désormais une courte trêve, un répit pour reprendre des forces. On pourrait y voir la fin de la guerre, mais un tel répit ne fera qu'empirer la situation", a affirmé le dirigeant ukrainien lors de remarques diffusées au forum international sur la sécurité d'Halifax, au Canada.

"Une paix vraiment réelle, durable et honnête ne peut venir que de la destruction complète de l'agression russe", a-t-il ajouté.

Le rôle des États-Unis

La Maison Blanche avait réitéré plus tôt vendredi que seul Volodymyr Zelensky était en mesure d'approuver l'ouverture de négociations entre l'Ukraine et la Russie, rejetant toute notion de pressions américaines en ce sens sur Kiev.

Le chef d'état-major américain, le général Mark Milley, a déclaré à deux reprises récemment que les victoires ukrainiennes sur le champ de bataille pourraient ouvrir une fenêtre d'opportunité pour entamer des discussions en vue d'une solution politique au conflit.

Il a toutefois noté mercredi qu'il était peu probable au moins à court terme que l'Ukraine puisse déloger militairement la Russie de l'ensemble des territoires qu'elle occupe dans le pays, y compris la Crimée.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Marina (réfugiée ukrainienne en France) : "Se réveiller avec le bruit des bombes, c’est le pire des sentiments. J’ai tout laissé derrière moi et je n’y retournerai jamais"