Guerre en Ukraine: Washington et Moscou continuent discrètement de discuter

Le Conseiller américain à la sécurité nationale Jake Sullivan le 4 février 2021 à la Maison Blanche - SAUL LOEB © 2019 AFP
Le Conseiller américain à la sécurité nationale Jake Sullivan le 4 février 2021 à la Maison Blanche - SAUL LOEB © 2019 AFP

Alors qu'officiellement, le dialogue est rompu entre les États-Unis et la Russie, le Wall Street Journal révèle ce lundi que Washington et Moscou continuent d'échanger en coulisses.

Selon le journal américain, Jake Sullivan, conseiller à la sécurité nationale des États-Unis et conseiller de Joe Biden, a eu ces derniers mois plusieurs discussions avec deux principaux collaborateurs du président russe Vladimir Poutine: Iouri Ouchakov et Nikolaï Patrouchev.

L'objectif de ces échanges "confidentiels" au téléphone a été de lutter contre un risque d'escalade du conflit et de maintenir les canaux de communication ouverts entre Washington et Moscou, expliquent plusieurs responsables américains au Wall Street Journal.

Pas la première discussion

Ce n'est pas la première fois que des conseillers de Joe Biden et de Vladimir Poutine échangent à propos de la guerre en Ukraine. En octobre, deux discussions ont eu lieu impliquant le ministre russe de la Défense Serguei Choïgou à propos des risques d'une "bombe sale" en Ukraine.

"Nous restons déterminés à poursuivre notre soutien aux efforts de l'Ukraine pour défendre son territoire aussi longtemps qu'il le faudra", avait expliqué à l'issue de la discussion le représentant américain, dans une déclaration commune avec Londres et Paris.

Ce week-end, le Washington Post révélait que l'administration de Joe Biden tentait discrètement d'encourager le président ukrainien à négocier avec son homologue russe, pour garantir le soutien des puissances occidentales si le conflit venait à se prolonger.

Et lundi, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a répété que Moscou était "ouvert" à la possibilité de négociations avec Kiev, dénonçant une nouvelle fois le refus de Volodymyr Zelensky de dialoguer.

Article original publié sur BFMTV.com