Guerre en Ukraine : Washington accélère l’envoi d’équipement militaire

Le président Joe Biden signe une loi pour la défense de la démocratie ukrainienne, à la Maison-Blanche le 9 mai 2022. 
Le président Joe Biden signe une loi pour la défense de la démocratie ukrainienne, à la Maison-Blanche le 9 mai 2022.

Lundi 9 mai, le président américain Joe Biden a signé devant les journalistes une loi permettant d'accélérer l'envoi à l'Ukraine d'équipement militaire, réactivant un dispositif datant de la Seconde Guerre mondiale. « Les Ukrainiens se battent tous les jours pour leurs vies », a-t-il déclaré dans le Bureau ovale, ajoutant que « ce combat coûte cher, mais céder face à l'agression serait encore plus coûteux ».

Selon la Maison-Blanche, le Ukraine Democracy Defense Lend-Lease Act of 2022 est basé sur un programme de la Seconde Guerre mondiale destiné à aider l'Europe à résister à Hitler et a été soutenu par presque tous les membres du Congrès américain, à l'exception de 10 élus de la Chambre des représentants qui ont voté contre. L'exécutif américain signale par ailleurs que le texte a été promulgué alors que la Russie marque lundi l'anniversaire de la victoire de 1945 sur l'Allemagne nazie.

À LIRE AUSSI« Les États-Unis veulent refaire derrière eux l'unité des vieux pays »

Une guerre « longue et difficile »

Depuis le début de l'invasion russe le 24 février, l'administration Biden a apporté une aide militaire de quelque 3,8 milliards de dollars à Kiev. La précédente tranche annoncée s'élevait à 800 millions. De son côté, le Pentagone a confirmé lundi des informations des autorités ukrainiennes selon lesquelles des Ukrainiens auraient été envoyés « contre leur gré » en Russie. D'après le gouvernement ukrainien, 1,2 million de personnes auraient ainsi été déportées e [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles