Guerre en Ukraine: Volodymyr Zelensky exige devant l'ONU une "punition juste" contre la Russie

Le chef de l'État ukrainien a profité de sa tribune pour réclamer plusieurs sanctions contre Moscou, comme la suppression de son droit de veto au Conseil de sécurité.

Alors que les chefs d'États du monde entier s'expriment à l'occasion de l'Assemblée générale des Nations unies, Volodymyr Zelensky a prononcé un discours très attendu. Une prise de parole d'autant plus importante qu'elle intervenait après les annonces de Vladimir Poutine concernant la mobilisation de réservistes russes pour aller combattre en Ukraine.

"Un crime a été commis contre l'Ukraine et nous exigeons un juste châtiment", a-t-il déclaré en s'adressant via un message vidéo.

Une critique de la "neutralité"

Parmi les sanctions imaginées par le président ukrainien, l'on retrouve la mise en place d'un tribunal spécial contre Moscou, afin de statuer sur les crimes de guerre commis en Ukraine. Volodymyr Zelensky n'a d'ailleurs pas hésité à évoquer plusieurs exemples de ces crimes.

Outre le tribunal, le chef d'État a également estimé que la Russie devrait être privée de son droit de veto au Conseil de sécurité. Une proposition qui intervient alors que les États-Unis et la France ont proposé une réforme du Conseil de sécurité. Joe Biden et Emmanuel Macron envisageaient plutôt d'augmenter le nombre de pays siégeant dans cette institution.

Comme Emmanuel Macron, Volodymyr Zelensky a critiqué les pays qui revendiquent une "neutralité" dans le conflit. "En réalité, ils ne protègent que leurs propres intérêts", a attaqué le président ukrainien. "La Russie sera contrainte de mettre fin à cette guerre, une guerre qu'elle a commencé", a-t-il assuré.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Guerre en Ukraine : Poutine se dit prêt à utiliser « tous les moyens » de défense face à l’Occident