Guerre en Ukraine : Volodymyr Zelensky décrit les objectifs de Kyiv pour 2023

Malgré des revers importants, la Russie maintient la pression sur l'Ukraine. Selon des images fournies par Moscou, ce mardi, les forces russes ont bombardé plusieurs territoires de l'est et du sud de l'Ukraine.

Le même jour, le chef de la diplomatie russe a de nouveau affirmé que le Kremlin n'avait pas l'intention d'accepter les conditions de Kyiv pour la paix.

"Nos propositions pour la démilitarisation et la dénazification des territoires contrôlés par le régime, l’élimination des menaces à la sécurité de la Russie qui en émanent, notamment contre nos nouvelles provinces, sont bien connues de l’ennemi", a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Serguei Lavrov.

Kyiv soumet toute négociation avec son belligérant à la récupération totale de son territoire, notamment la Crimée annexée par Moscou en 2014 et les quatre régions en septembre 2022.

Après plus de dix mois de guerre, la paix ne paraît pas se rapprocher. Kyiv presse les Nations unies d'exclure Moscou de son Conseil de sécurité.

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré qu'il n'y aurait aucune limite de dépenses dans le cadre des efforts déployés pour atteindre les objectifs de la Russie en Ukraine tandis que de récentes manœuvres au Bélarus ont fait craindre une nouvelle offensive par le nord.

Les objectifs de Kyiv pour 2023

De son côté le président ukrainien Voldymyr Zelensky a décrit les principaux objectifs de son pays pour 2023.

"Pour l'année à venir, nous devons garder une vision commune de nos objectifs nationaux. Bien sûr, il est question de la libération de notre pays de l'ennemi, de la restauration de l'Ukraine, du retour de notre peuple, de la poursuite du rapprochement de notre État avec les partenaires clés et de la recherche de nouvelles opportunités pour l'Ukraine dans le monde , ce sont là quelques-unes des nombreuses missions qui nous attendent dans un avenir proche. Et pas seulement pour l'État, mais aussi pour chacun d'entre nous", a expliqué le dirigeant ukrainien.

6 884 civils tués depuis février

Les victimes de Kherson sont enterrées. Ces derniers jours, cette ville, reconquise en novembre par l'armée ukrainienne, a été particulièrement visée, avec notamment le bombardement samedi du centre-ville qui a tué 10 personnes.

À une trentaine de kilomètres de Kherson, le village de Posad-Pokrovske a été complètement détruit suite à l'occupation russe. Alors que les jours les plus rudes de l'hiver ukrainien arrivent, les quelques habitants restants se préparent à survivre aux conditions extrêmes.

Depuis le début de l'invasion de l'Ukraine en février, le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) a enregistré 17 831 civils touchés dans le pays : 6 884 tués et 10 947 blessés.