Guerre en Ukraine : des voitures détruites exposées dans un festival en Finlande

© Alessandro Rampazzo

Raconter la guerre autrement, c’est le défi lancé par Maxim Velcovsky. Dans le cadre du festival des lumières Lux Helsinki, en Finlande, ce designer tchèque a exposé quatre voitures brulées lors du conflit ukrainien. Éclairées par de néons bleutés, ces épaves ont été importées directement des zones touchées par la guerre.

Déformées, criblées de balles, avec des fenêtres arrachées et des vitres explosées : elles sont des témoins silencieux de l’horreur mais aussi de la brutalité de la guerre.

« Cela ne peut évoquer qu'une seule émotion, à savoir une tristesse intense », analyse Karina Kytomaa, une spectatrice. « C’est formidable qu'une œuvre aussi stimulante ait été présentée cette fois-ci à ce festival d'art lumineux. »

Les voitures ne sont que des symboles

Juha Rouhikoski, directeur artistique du festival

A côté des voitures, des panneaux racontent l’histoire de leur propriétaire, et de leur sort durant le conflit. « Ces épaves illustrent comment la vie quotidienne peut soudainement s'effondrer », explique Juha Rouhikoski, directeur artistique du festival, qui précise que les « voitures ne sont que des symboles... elles pourraient tout aussi bien être des bicyclettes ou autre chose. »


Retrouvez cet article sur ParisMatch