Guerre en Ukraine: Vladimir Poutine décore un "prêtre soldat" tué dans la région de Kherson

Guerre en Ukraine: Vladimir Poutine décore un "prêtre soldat" tué dans la région de Kherson
Vladimir Poutine le 8 novembre 2022 à Moscou - SERGEI BOBYLYOV / SPUTNIK / AFP
Vladimir Poutine le 8 novembre 2022 à Moscou - SERGEI BOBYLYOV / SPUTNIK / AFP

Vladimir Poutine a remis mardi à titre posthume la plus haute décoration de Russie à un prêtre orthodoxe, tué récemment en Ukraine. Dans un communiqué, le Kremlin a indiqué que Mikhaïl Vassiliev avait reçu le titre de "Héros de la Fédération de Russie" pour "son courage et son héroïsme dans l'accomplissement de son devoir civique".

Dimanche, le Patriarcat de Moscou a annoncé la mort de ce prêtre "dans la zone de l'opération spéciale en Ukraine", alors qu'il accomplissait "ses fonctions cléricales".

Le patriarche Kirill, chef de l'Église russe, l'un des piliers du pouvoir de Vladimir Poutine, doit célébrer mercredi une messe spéciale autour du corps du défunt depuis la cathédrale du Christ-Sauveur de Moscou.

Selon Alexandre Sladkov, un correspondant de la télévision publique russe, le pope a été tué lors d'un bombardement ukrainien dans la région occupée de Kherson, en proie à une contre-offensive de Kiev depuis des semaines.

"Il est mort comme un prêtre soldat, aux côtés des parachutistes", a écrit dimanche Alexandre Sladkov sur Telegram.

D'après le Patriarcat de Moscou, Mikhaïl Vassiliev, né en 1971, avait déjà servi comme aumônier militaire lors d'opérations de l'armée russe au Kosovo, en Bosnie, dans le Caucase et en Syrie.

"Soyez féconds"

Récemment, il avait fait parler de lui après une interview sur la chaîne de télévision orthodoxe russe "Spas".

Interrogé sur le cas d'une mère russe qui avait envoyé son fils à l'étranger pour éviter qu'il ne soit mobilisé pour combattre en Ukraine, il avait recommandé aux femmes de faire plus d'enfants pour atténuer leur peine.

"Si une dame suit le précepte de Dieu 'Soyez féconds, multipliez-vous' et refuse au sens large tous les moyens artificiels d'interruption de grossesse, alors elle aura généralement plus d'un seul enfant. Et donc ce ne sera pas si douloureux de s'en séparer", avait-il affirmé.

Article original publié sur BFMTV.com