Guerre en Ukraine : une ville russe visée par des « frappes ininterrompues », les populations évacuées

Viatcheslav Gladkov, gouverneur de la région russe de Belgorod, a annoncé jeudi que Chebekino, une ville à la frontière ukrainienne, côté russe, faisait face à des « frappes ininterrompues » depuis plusieurs heures, qui ont fait cinq blessés.

Sur Telegram, il a fait savoir que « le centre et les périphéries » de Chebekino, tout en précisant que « l’ennemi n’a pas pénétré sur le territoire de la région de Belgorod ». Le gouverneur a également fait savoir que des personnes fuyant les débordements commençaient à arriver dans des centres d’hébergement.

À lire aussi Guerre en Ukraine : ce que l’on sait de l’installation d’armes nucléaires russes en Biélorussie

Le ministère de la Défense russe a affirmé avoir repoussé une nouvelle tentative d’ « invasion » : « Des groupes terroristes ukrainiens, comptant jusqu’à deux compagnies d’infanterie motorisée, renforcées par des chars, ont tenté d’envahir le territoire russe près de Novaya Tavolzhanka et du point de contrôle de la route internationale de Chebekino ». Et d’ajouter que ces attaques « ont été repoussées ». Selon le régime de Moscou, « plus de trente » Ukrainiens ont été neutralisés.

Kiev visé par des bombardements

De son côté, la Russie a lancé une nouvelle attaque aérienne sur Kiev tôt ce jeudi, tuant au moins trois personnes, dont une enfant. Selon les autorités ukrainiennes, la défense anti-aérienne a détruit les dix missiles russes ayant visé la ville, mais les débris, qui sont notamment retombés aux abords ...


Lire la suite sur LeJDD