Guerre en Ukraine: Sergueï Lavrov exhorte les États-Unis et l'Otan à cesser d'armer Kiev

Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, le 26 avril 2022 à Moscou - Maxim Shipenkov -Pool - AFP
Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, le 26 avril 2022 à Moscou - Maxim Shipenkov -Pool - AFP

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a exhorté l'Otan et les États-Unis à cesser de livrer des armes à Kiev, s'ils "sont vraiment intéressés à résoudre la crise ukrainienne".

Dans une interview publiée samedi par l'agence officielle Chine nouvelle, Sergueï Lavrov a également affirmé que l'offensive russe en Ukraine se déroule "conformément aux plans".

"Un flux continu d'armes en tout genre est entré en Ukraine à travers la Pologne et d'autres pays de l'Otan", a déclaré Sergueï Lavrov.

"Si les États-Unis et l'Otan sont vraiment intéressés à résoudre la crise ukrainienne, alors avant tout, ils doivent se réveiller et arrêter de livrer des armes et des munitions au régime de Kiev", a ajouté le chef de la diplomatie russe.

"Tous les objectifs de l'opération militaire spéciale seront atteints"

Une quarantaine de pays s'étaient retrouvés mardi en Allemagne, autour des Etats-Unis, pour coordonner une accélération des fournitures d'équipements militaires que Kiev réclame.

876450610001_6305171224001

Alors que les États-Unis et l'Ukraine font état d'un retard de l'offensive russe dans le Donbass, dont la conquête totale est devenue la priorité de Moscou, Sergueï Lavrov a assuré que l'offensive se déroulait comme prévu.

"L'opération militaire spéciale qui a commencé le 24 février se déroule en stricte conformité avec le plan. Tous les objectifs de l'opération militaire spéciale seront atteints malgré l'obstruction de nos adversaires", a-t-il assuré.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles