Guerre en Ukraine : Séoul nie vendre des armes à Kiev par l'intermédiaire des États-Unis

© Andrew Harnik/AP/SIPA

Jeudi 10 novembre, citant des « responsables américains au fait de l’affaire », le Wall Street Journal a rapporté que Séoul était sur le point de réaliser une vente d’armes aux Etats-Unis. La Corée du Sud devrait envoyer près de 100 000 obus d’artillerie de 155 mm. Mais selon l’article du Wall Street Journal, ces armes seraient destinées à être livrées à l’Ukraine. « Des négociations sont en cours » entre Washington et une société sud-coréenne « pour exporter des munitions », a confirmé le ministère de la Défense sud-coréen dans un communiqué. Mais « les Etats-Unis seront l’utilisateur final » des obus, a-t-il souligné. Il ajoute que la « politique sud-coréenne consistant à ne pas fournir d’armes létales à l’Ukraine reste inchangée ».

Un exportateur d’armes de plus en plus important

Washington est le principal allié de Séoul en matière de sécurité. Quelque 27000 soldats américains sont stationnés en Corée du Sud pour aider à la défense contre la Corée du Nord. Des exercices aériens conjoints sont même entrepris provoquant la riposte de la Corée du Nord. Dans un communiqué officiel, paru dans la nuit de dimanche à lundi, Pyongyang a qualifié ces exercices de « provocation ouverte » et « d'exercice de guerre dangereux ». Accusant les deux pays adverses de « faire monter intentionnellement la tension ». L'état-major général de l'Armée populaire coréenne (APC) a annoncé qu'il répondrait aux manœuvres par des « mesures militaires pratiques soutenues, résolues et écrasantes ».

L...


Lire la suite sur LeJDD