Guerre en Ukraine : la Russie veut des « engagements » de Kiev sur la démilitarisation du couloir céréalier

© Sergei Bobylev/AP/SIPA

La bataille autour des céréales continuent entre la Russie et l'Ukraine . Et l'armée russe a remis une pièce ce lundi 31 octobre en demandant des « engagements » à l'Ukraine. « Il ne peut être question de garantir la sécurité de quoi que ce soit dans cette zone tant que l'Ukraine ne prendra pas des engagements supplémentaires pour ne pas utiliser cette route à des fins militaires », a indiqué le ministère russe de la Défense sur Telegram. Il a appelé l'ONU, garant de l'accord sur les céréales ukrainiennes signé en juillet, à aider à « obtenir des garanties de la part de l'Ukraine de ne pas utiliser le couloir humanitaire et les ports ukrainiens désignés pour l'exportation de produits agricoles pour des actes hostiles contre la Russie ».

Une attaque de drones pour origine

Samedi 29 octobre, la Russie a suspendu l'accord permettant les exportations de céréales ukrainiennes , essentielles pour l'approvisionnement alimentaire mondial, après une attaque menée le jour-même avec des drones aériens et sous-marins sur sa flotte stationnée en Crimée, péninsule annexée en 2014.

Selon l'armée russe, cette attaque, que Moscou a imputé à l'Ukraine avec l'aide de spécialistes britanniques, a été menée en partie depuis le couloir maritime utilisé pour le transport des céréales. « En attendant la clarification de la situation causée par l'acte terroriste commis par l'Ukraine le 29 octobre (...) le couloir de sécurité est suspendu », a indiqué lundi l'armée russe, dont les navires escortaient...


Lire la suite sur LeJDD