Guerre en Ukraine: la Russie utilise des dauphins pour protéger sa base navale de Sébastopol

La Russie utilise des dauphins pour protéger la base navale de Sébastopol, en Crimée (photo d'illustration) (Photo: by wildestanimal via Getty Images)
La Russie utilise des dauphins pour protéger la base navale de Sébastopol, en Crimée (photo d'illustration) (Photo: by wildestanimal via Getty Images)

La Russie utilise des dauphins pour protéger la base navale de Sébastopol, en Crimée (photo d'illustration) (Photo: by wildestanimal via Getty Images)

GUERRE EN UKRAINE - Dans sa guerre en Ukraine, Moscou peut aussi compter sur deux dauphins. Des images satellites prises par l’entreprise américaine Maxar Technologies montrent que la Russie utilise ces mammifères pour protéger l’entrée de sa base navale de Sébastopol, a révélé mercredi 27 avril l’Institut naval américain (USNI). Une pratique qui n’est, en réalité, pas inédite.

Entraînés militairement, ces deux dauphins ont été déployés dès février dans les eaux du port stratégique de la ville de Sébastopol, au sud de la Crimée annexée en 2014 par Moscou, rapporte l’USNI. Les deux animaux sont chargés de protéger les navires de guerre stationnés dans la base navale russe la plus importante en mer Noire, grâce à leur sonar ultra-performant, leur vitesse et leur capacité à nager en eau très profonde. “Les dauphins pourraient empêcher les forces d’opérations spéciales ukrainiennes de s’infiltrer dans l’eau pour saboter les navires de guerre”, précise l’organisation américaine.

En effet, si la flotte russe présente dans le port de Sébastopol se trouve “hors de portée des missiles ukrainiens”, elle reste “vulnérable à des sabotages sous-marins”, explique l’institut américain. Le Moskva, fleuron de la flotte militaire russe, avait, lui, coulé en mer Noire mi-avril après un tir de missiles selon l’Ukraine. La Russie avance une explosion de munitions à bord.

La Norvège soupçonne un béluga de l’avoir espionnée pour la Russie en 2019

L’usage de dauphins comme armes n’est pas une première, comme l’avance l’USNI, puisque Russes et Américains dressent ces cétacés pour contrer les attaques éventuelles sous-marines. Ce n’est donc pas une surprise de les retrouver dans la mer Noire en pleine guerre en Ukraine, d’autant plus que “durant la Guerre froide, la marine russe a développé plusieurs programmes autour de mammifères marins, dont le dauphin, en mer Noire”, soulignent les experts.

Selon l’USNI, ces programmes étaient basés à Kazachya Bukhta, près de Sébastopol. Ils ont été réactivés et étendus après l’annexion de la Crimée par les Russes. Un autre programme russe a été recensé en Arctique, avec des bélugas et des phoques, rapporte le site britannique Metro. En 2019, la Norvège accusait la Russie de l’avoir espionnée avec un béluga, repéré par des pêcheurs.

De son côté, la marine américaine, depuis la guerre du Vietnam, dresse 70 grands dauphins et une trentaine d’otaries pour détecter des objets suspects et “patrouiller”, rapportait The Guardian en 2019. À terme, elle avait annoncé qu’elle souhaitait remplacer ces animaux marins par des robots -dont des drones sous-marins-, notamment face aux critiques dénonçant la captivité de ces êtres vivants. “Mais pour le moment la technologie n’arrive pas à la cheville de ces animaux”, avait-elle ajouté.

À voir également sur Le HuffPost: Amal Clooney interpelle les pays de l’ONU pour juger les crimes de guerre en Ukraine

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles