Guerre en Ukraine : la Russie ordonne le retrait de ses troupes de Kherson

© AP/SIPA

Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a ordonné, mercredi 9 novembre, le retrait des forces russes de la rive droite du fleuve Dniepr, dans la région ukrainienne de Kherson , qui inclut la ville du même nom. Après une proposition du général Sergueï Sourovikine, commandant des opérations russes en Ukraine, qui parle d’une décision « pas du tout facile », Sergueï Choïgou a indiqué à la télévision : « Procédez au retrait des soldats ». Selon le général Sourovikine, « les manœuvres (de retrait) des soldats vont commencer très rapidement. »

Il s’agit du deuxième repli des forces russes, après celle de Kharkiv en septembre. Un nouveau revers pour Moscou, qui avait conquis la ville de Kherson dans les premiers jours de la guerre en Ukraine. C’est d'ailleurs la seule capitale régionale dont la Russie a pu revendiquer la conquête.

Lire aussi - Guerre en Ukraine : la bataille des ponts, clé de la contre-offensive à Kherson

Il intervient un peu plus d’un mois après que Vladimir Poutine a revendiqué l’annexion de la région de Kherson et de trois autres régions ukrainiennes, Moscou considérant comme l’ensemble de ces zones comme son territoire souverain. La région de Kherson est d’autant plus stratégique que son territoire est frontalier de la Crimée, annexée par Moscou en 2014.

Protéger la vie des soldats russes

Le général Sourovikine a accusé les forces ukrainiennes de bombarder des civils. Depuis plusieurs semaines, la Russie procédait à l’« évacuation » des civils de la rive...


Lire la suite sur LeJDD