Guerre en Ukraine: la Russie ordonne le retrait de ses forces de Kherson

© AFP or licensors

Le ministre russe de la Défense a ordonné mercredi le retrait des forces russes de la rive droite du fleuve Dniepr dans la région ukrainienne de Kherson, qui inclut la capitale régionale du même nom, cible d'une vaste contre-offensive ukrainienne.

"Procédez au retrait des soldats", a dit à la télévision Sergueï Choïgou, après une proposition en ce sens du commandant des opérations russes en Ukraine, le général Sergueï Sourovikine, qui a reconnu qu'il s'agissait d'une décision "pas du tout facile" à prendre.

"Les manoeuvres (de retrait) des soldats vont commencer très rapidement", a assuré le général. Ce retrait constitue un nouveau revers cinglant pour le Kremlin, Kherson ayant constitué la principale prise russe, après la conquête de la ville dans les premiers jours de l'offensive contre l'Ukraine.

La seule capitale régionale dont Moscou avait pu revendiquer la conquête

Il s'agit de la seule capitale régionale dont Moscou a pu revendiquer la conquête. Selon le général Sourovikine, la Russie va réorganiser sa ligne sur l'autre rive du Dniepr, barrière naturel qui coule au sud de la ville de Kherson. Ce repli s'ajoute à celui de la région du Kharkiv en septembre.

À lire aussi Ukraine : de nouveaux systèmes antiaériens occidentaux contre les frappes russes

Il intervient un peu plus d'un mois après que Vladimir Poutine a revendiqué l'annexion de la région de Kherson et de trois autres régions ukrainiennes. Moscou considère comme l'ensemble de ces zones comme son territoire souverain.

À lire aussi Ukraine : les civils à Kherson «doivent être éloignés» des zones «dangereuses», déclare Poutine

La région de Kherson est d'autant plus stratégique que son territoire est frontalier de la Crimée, péninsule ...

Lire la suite sur ParisMatch

VIDÉO - La situation sur le front est "difficile", reconnaît Volodymyr Zelensky