Guerre en Ukraine : la Russie est-elle en manque de volontaires pour renouveler ses troupes ?

© EyePress News/Shutterstock/SIPA

La semaine dernière, Vladimir Poutine avait une nouvelle fois exhorté à la mobilisation générale, avec l'ambition d'augmenter les effectifs de l'armée russe de 10 % d'ici janvier 2023, soit environ 137 000 soldats. Le pays des tsars serait-il confronté à une pénurie de militaires ? Relayées mardi par l'Agence France-Presse, les dernières déclarations du Pentagone font état d'un manque de nouvelles recrues du côté des Russes, alors que l'offensive en Ukraine se poursuit. D'après Washington, Moscou n'hésiterait pas à enrôler des citoyens « vieux, mal en point et peu entraînés », parmi lesquels des prisonniers, pour renforcer ses troupes.

« La Russie a déjà commencé à recruter davantage pour constituer au moins un bataillon de volontaires par district et pour lever un Troisième corps d'armée. Ils l'ont fait en supprimant la limite d'âge pour les nouvelles recrues et aussi en recrutant des prisonniers », indique le Pentagone.

Lire aussi - Six mois après le début de la guerre, Kiev résiste toujours

Majoritairement composés de conscrits, ces nouveaux groupements de soldats « ne vont pas renforcer la puissance de combat » du pays, affirme la défense étasunienne. Auprès de CNN en juillet dernier, Kateryna Stepanenko, chercheuse spécialiste de la Russie à l'Institute for the Study of War de Washington, avait elle aussi indiqué que « la formation à court terme est peu susceptible de transformer des volontaires sans expérience préalable en soldats efficaces, quelle que soit l'unité »...


Lire la suite sur LeJDD