Guerre en Ukraine : la Russie lance « un puissant assaut » à Marioupol

La Russie a commencé mardi une offensive sur l'usine d'Azovstal, dernière poche de résistance ukrainienne de la ville de Marioupol. 
La Russie a commencé mardi une offensive sur l'usine d'Azovstal, dernière poche de résistance ukrainienne de la ville de Marioupol.

L'armée russe et les forces prorusses ont lancé, mardi 3 mai, une offensive sur l'aciérie Azovstal, dernière poche de résistance ukrainienne de la ville de Marioupol. « Un puissant assaut sur le territoire d'Azovstal est en cours, avec le soutien de véhicules blindés, de chars, avec des tentatives de débarquement de troupes, avec l'aide de bateaux et d'un grand nombre d'éléments d'infanterie », a affirmé Sviatoslav Palamar, commandant adjoint du régiment Azov - qui défend le site – dans un message vidéo sur Telegram.

« Des unités de l'armée russe et de la République populaire de Donetsk, utilisant de l'artillerie et des avions, commencent à détruire » les « positions de tir » de combattants ukrainiens sortis de l'usine, avait indiqué Vadim Astafiev, porte-parole du ministère russe de la Défense dans une allocution,plus tôt dans la journée de mardi.

Ce même porte-parole avait argué que le régiment ukrainien Azov avait « utilisé » le cessez-le-feu, déclaré pour évacuer des civils, pour sortir des sous-sols de l'aciérie et « prendre des positions de tir sur le territoire et dans les bâtiments de l'usine ». Du côté ukrainien, on indique que des bombardements russes ont eu lieu « toute la nuit ». « Deux femmes ont été tuées et maintenant un assaut d'Azovstal est en cours », a déclaré Sviatoslav Palamar, commandant adjoint du régiment Azov, au site d'information Ukraïnska Pravda. Il a appelé le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, à « une action forte, car la [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles