Guerre en Ukraine : la Russie fabrique plus d’obus d’artillerie que les États-Unis et l’Europe réunis, selon l’Otan

Un arsenal de guerre qui ne cesse de se renforcer. Depuis le début de la guerre en Ukraine, la Russie a considérablement augmenté ses capacités de production de munitions d’artillerie. En témoignent les récentes données fournies par l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (Otan), relayées par CNN. Selon les services de renseignement occidentaux, Moscou fabrique près de 3 millions d’obus par an, soit 250 000 par mois. Ce chiffre édifiant contraste avec la production américaine et européenne, estimée à 1,2 million de munitions en moyenne par an.

La plupart de ces armes sont directement transmises à l’Ukraine, qui peine à faire face à la force de frappe russe, comme l’a indiqué un membre d’un service de renseignement européen, interrogé par la chaîne américaine. Depuis plusieurs semaines, Kiev recule, sous l’effet de la dynamique politique américaine. À quelques mois de l’élection présidentielle, le président Joe Biden ne parvient pas à convaincre les Républicains de voter une aide supplémentaire de 60 milliards d’euros.

Une puissance de frappe sensiblement supérieure

Malgré une forte augmentation de sa production d’obus, l’Ukraine reste bien en deçà du niveau russe. En janvier, un rapport sénatorial indiquait que l’armée russe tirait « entre 10 000 et 15 000 coups » par jour, comme le relatait Public Sénat. Cela représente près du double des standards de son rival ukrainien, « entre 5 000 et 8 000 tirs ». Les différents concours occidentaux, marqués par l’envoi d’av...


Lire la suite sur LeJDD