Guerre en Ukraine : la Russie affirme avoir repoussé une attaque sur sa flotte en Crimée

© Getty Images/EyeEm

L'armée russe a annoncé avoir repoussé samedi une attaque de drones massive sur sa flotte dans la baie de Sébastopol, en Crimée annexée, qu'elle a imputée à l'Ukraine et à la Grande-Bretagne et qui a endommagé un navire.

La Crimée, annexée en mars 2014 par la Russie après une intervention de ses forces spéciales et un référendum de rattachement dénoncé par Kiev et les Occidentaux, sert de quartier général à cette flotte et de base arrière logistique pour l'offensive russe en Ukraine. Des installations militaires et civiles y ont été visées à plusieurs reprises ces derniers mois.

"Aucune installation dans la ville n'a été touchée. La situation est sous contrôle", a indiqué le gouverneur prorusse de la ville, Mikhaïl Razvojaïev.

Le ministère russe de la Défense a lui rapporté des "dégâts mineurs" sur le navire dragueur de mines Ivan Goloubets, ainsi que sur le barrage de confinement de la baie.

"La préparation de cet acte terroriste et la formation du personnel militaire du 73e centre ukrainien des opérations maritimes spéciales ont été menées par des spécialistes britanniques basés à Otchakov, dans la région de Mykolaïv en Ukraine", a indiqué le ministère russe de la Défense sur Telegram.

M. Razvojaïev a évoqué "l'attaque la plus massive de drones et de véhicules de surface pilotés à distance sur les eaux de la baie de Sébastopol dans l'histoire" du conflit en Ukraine.

Selon Moscou, l'attaque a impliqué "neuf véhicules aériens sans pilote et sept drones maritimes auto...


Lire la suite sur ParisMatch