Guerre en Ukraine : la Russie accuse Kiev d'avoir bombardé un camp de prisonniers ukrainiens

© VYACHESLAV MADIYEVSKYY / NURPHOTO / NURPHOTO VIA AFP

L'armée russe a accusé vendredi les forces de Kiev d'avoir bombardé dans la nuit une prison du Donbass (est) sous contrôle des séparatistes prorusses, tuant 40 prisonniers de guerre ukrainiens et en blessant 75 autres.

Les informations à retenir :

La Russie accuse Kiev d'avoir bombardé une prison du Donbass, tuant 40 prisonniers ukrainiens Au moins cinq personnes sont mortes dans une frappe russe, qui a touché un arrêt de bus

Le ministère russe de la Défense a affirmé dans un communiqué que des tirs d'un système d'artillerie Himars, fourni à l'Ukraine par les États-Unis, avaient frappé une prison de la région de Donetsk, où étaient incarcérés ces soldats ukrainiens.

Selon le ministère, cette prison est située près de la localité d'Olenivka (Elenovka en russe) à une trentaine de kilomètres au sud-ouest de Donetsk, la capitale des séparatistes pro-russes de la région éponyme.

"Cette provocation scandaleuse vise à effrayer les soldats ukrainiens et à les dissuader de se rendre", a assuré le ministère.

>> LIRE AUSSICéréales : le centre de coordination des exportations ukrainiennes ouvre à Istanbul

La télévision publique russe a diffusé des images présentées comme étant celles des baraquements carbonisés, sans montrer de victimes. L'AFP n'a pas pu vérifier ces déclarations de source indépendante.

Le ministère précise que la prison abritait notamment des membres du régiment Azov, qui s'est illustré dans la défense de la ville de Marioupol face à l'armée russe et...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles