Guerre en Ukraine : les retrouvailles émouvantes d'habitants de Kiev de retour dans la capitale

Près des deux-tiers des 3,5 millions d'habitants de la capitale ukrainienne, qui s'était vidée au début du conflit, sont revenus.

Le moment est chargé en émotions. Dès les premières semaines de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, et alors que Kiev était particulièrement visée par les bombardements et quasi-encerclée par l'armée russe, la population locale avait quitté la ville. Des jours durant, plusieurs dizaines de milliers de personnes avaient quitté les lieux, direction l'Ouest du pays et les pays limitrophes.

Familles recomposées

Deux mois et demi après le début du conflit, après que les soldats de Vladimir Poutine ont échoué à prendre Kiev et se sont désormais tournés vers le Donbass et l'Est de l'Ukraine, l'heure est au retour dans la capitale ukrainienne pour les réfugiés. Devant la caméra de BFMTV, Pavel retrouve sa compagne, enceinte de sept mois, qui avait quitté la ville en mars dernier.

"C’est pour ça qu’elle est revenue, c’est difficile d’être loin de chez soi en étant enceinte. C’est notre maison, notre patrie, nous sommes nés ici et nos enfants doivent naître ici. Il ne faut penser qu’aux bonnes choses et à la victoire. L’avenir c’est notre enfant, l’Ukraine et la victoire", dit-il, les yeux embués de larmes.

L'émotion est également très forte pour Mikhail, qui retrouve sa mère qui s'était réfugiée en Pologne dès les prémices de l'invasion. "On ne s’est pas vu depuis deux mois, alors on est heureux de se retrouver. Il y a aussi ma nièce qui revient, comme ça tout le monde sera à la maison." "Je ne sais pas quoi vous dire, c’est le bonheur", ajoute Valentina, sa mère, à sa descente du train.

Retour à la vie normale

L'abandon des combats dans la région de Kiev est synonyme d'un retour à la normale progressif dans la ville. A date, près des deux-tiers des habitants de la capitale y sont revenus, a indiqué mardi le maire Vitali Klitschko.

"Il y avait avant la guerre 3,5 millions d'habitants à Kiev, près des deux-tiers sont déjà revenus", a-t-il déclaré à la télévision ukrainienne. Même s'il y a encore un couvre-feu, des barrages routiers, "si ces limitations ne vous font pas peur, vous pouvez effectivement revenir", a ajouté l'édile, qui jusqu'ici appelait les habitants à patienter.

Toutefois, l'élu appelle à la plus grande prudence. "Si vous avez la possibilité d'être dans des endroits plus protégés, où il n'y a aucun risque pour votre vie et votre santé, veuillez rester", a-t-il demandé.

Autre signe du retour à la vie d'avant : les différentes ambassades des pays occidentaux retrouvent progressivement leurs locaux à Kiev. Après la France mi-avril, c'est au tour de l'Allemagne d'avoir annoncé mardi la réouverture de son ambassade.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Vitali Klitschko : "Aucun Ukrainien ne veut mourir. Mais nous ne voulons pas vivre dans l’empire russe"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles