Guerre en Ukraine : Réservistes, menace nucléaire… L'essentiel du discours de Vladimir Poutine

allocution - Le président russe a notamment menacé l’Occident en déclarant que Moscou utiliserait « tous les moyens pour protéger la Russie »

Vladimir Poutine l’assure, ce ne sont pas des menaces en l’air. Lors d’une allocution officielle diffusée mercredi, le président russe a notamment annoncé être prêt à utiliser l’arme nucléaire pour se « défendre contre l’Occident ». Alors que sur le terrain en Ukraine, l’armée russe semble patauger depuis plusieurs semaines, le Kremlin a par ailleurs dévoilé la mobilisation de 300.000 réservistes. Le point sur les différentes déclarations de Moscou.

Mobilisation partielle des réservistes

Face à des contre-offensives éclair des forces de Kiev qui ont fait reculer l’armée russe, Vladimir Poutine a choisi de miser sur une escalade du conflit, avec une mesure qui ouvre la voie à l’afflux de militaires russes en Ukraine. Après l’annonce mardi de l’organisation de « référendums » d’annexion dans quatre régions de l’est et du sud de l’Ukraine à partir de vendredi, la mesure prise par le président russe marque un tournant dans le conflit.

« J’estime nécessaire de soutenir la proposition [du ministère de la Défense] de mobilisation partielle des citoyens en réserve, ceux qui ont déjà servi (…) et qui ont une expérience pertinente », a-t-il déclaré dans une allocution télévisée enregistrée diffusée mercredi matin. « Nous ne parlons que de mobilisation partiel(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Guerre en Ukraine : Non, les députés européens n’ont pas provoqué la Russie en dansant
Guerre en Ukraine : L’invasion de l’Ukraine est un « retour à l’âge des impérialismes et des colonies », accuse Macron devant l’ONU
Guerre en Ukraine : Moscou qualifie les charniers d'Izioum de « mensonge » et bombarde une centrale nucléaire