Guerre en Ukraine : ce qu'il faut retenir au 175e jour de l'invasion russe

© Oleksandr GIMANOV / AFP

L'explosion dans un dépôt militaire russe mardi en Crimée relève d'une tentative ukrainienne de fragiliser les bases arrière russes dans le sud de l'Ukraine , tandis que la démotivation s'empare des milices prorusses dans sa partie orientale, où les combats se poursuivent sans grandes avancées. Un bombardement russe à Kharkiv a également fait trois morts en fin de journée. Voici un point de la situation au 175e jour de la guerre.

Les informations à retenir :

- Trois morts dans un bombardement russe à Kharkiv

- Un nouveau dépôt de munitions saboté en Crimée

- L'Otan réclame une "inspection" de l'AEIA à Zaporijjia

Trois morts et dix blessés dans une frappe sur Kharkiv

Au moins trois personnes ont été tuées et dix blessées mercredi dans un bombardement russe sur Kharkiv, la deuxième ville d'Ukraine, a annoncé son maire, en précisant que la frappe avait provoqué un incendie. "A l'heure actuelle, les informations font état de trois morts et dix blessés", a indiqué Igor Terekhov sur Telegram. "Il y un puissant incendie sur les lieux de la frappe dans un immeuble d'habitation", a-t-il ajouté.

Située à une quarantaine de kilomètres de la frontière russe dans le nord-est de l'Ukraine, la ville de Kharkiv est régulièrement pilonnée par l'armée russe depuis le début de l'invasion fin février, mais les troupes de Moscou n'ont jamais réussi à prendre la cité. Des centaines de civils ont été tués dans la région de Kharkiv depuis le début de la guerre, selon le décompte des autorités.

La...


Lire la suite sur Europe1