Guerre en Ukraine : ce qu'il faut retenir au 210e jour de l'invasion russe

© Handout / KREMLIN.RU / AFP

Le président russe Vladimir Poutine a mobilisé mercredi des centaines de milliers de réservistes pour relancer son offensive en Ukraine  et brandi la menace d'un recours à l'arme nucléaire, au 210e jour de l'invasion russe du pays. Dans une adresse à la nation, Vladimir Poutine s'est dit prêt à utiliser "tous les moyens" dans son arsenal face à l'Occident qu'il a accusé de vouloir "détruire" la Russie. "Ce n'est pas du bluff", a-t-il assuré.

Les informations à retenir :

- Poutine mobilise 300.000 réservistes et brandit le recours à l'arme nucléaire

- Macron appelle le monde à mettre la pression sur Poutine

- Zelensky "ne croit pas" au recours à l'arme nucléaire

Macron appelle le monde à mettre la pression sur Poutine

Emmanuel Macron a appelé mercredi la communauté internationale à "mettre le maximum de pression" sur le président russe Vladimir Poutine.

Les décisions de Vladimir Poutine, qui a également annoncé la mobilisation de réservistes, "conduisent à isoler davantage la Russie", a ajouté le président français en marge de l'Assemblée générale de l'ONU, à New York, en saluant les récentes déclarations de la Chine et de l'Inde qui ont appelé à la fin de la guerre en Ukraine.

Des réactions internationales au discours de Poutine

Après le discours du président russe, la Maison Blanche a immédiatement dénoncé une "rhétorique irresponsable de la part d'une puissance nucléaire", indiquant qu'elle prenait cette menace "au sérieux". La Chine, courtisée par la Russie, a semblé p...


Lire la suite sur Europe1