Guerre en Ukraine : ce qu'il faut retenir au 208e jour de l'invasion russe

© Metin Aktas / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP

Les autorités ukrainiennes ont annoncé la macabre découverte de centaines de tombes dans une forêt près de la ville d'Izioum vendredi , près de cette cité de quelques 50.000 habitants avant la guerre, passée sous occupation russe d'avril à début septembre avant d'être récemment reprise par les forces de l'Ukraine . Des journalistes de l'AFP y ont vu sur place des centaines de tombes marquées d'une croix et de numéros ou de noms et de dates, ainsi qu'une fosse commune renfermant 17 corps de soldats ukrainiens, selon les médecins-légistes. Au moins l'un des cadavres avait les mains liées avec une corde.

Les informations à retenir :

- Le Kremlin nie avoir commis des exactions à Izioum

- La Russie met "en danger le monde entier", déclare Zelensky

- Un bombardement près d'une centrale nucléaire ne fait aucun dégâts

Corps découverts à Izioum : la Russie dénonce le "mensonge" de l'Ukraine

Selon les autorités ukrainiennes, plus de 440 tombes ont été retrouvées dans cette forêt près d'Izioum, où la police nationale a aussi dit avoir découvert, comme dans d'autre localités reprises récemment, des "salles de torture". "C'est un mensonge. Nous allons bien sûr défendre la vérité dans cette affaire", a assuré lundi le porte-parole du Kremlin , Dmitri Peskov. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a lui évoqué samedi "de nouvelles preuves de torture" à Izioum, où "le processus d'exhumation se poursuit".

Les forces russes ont été accusées de nombreuses exactions dans les territoires q...


Lire la suite sur Europe1