Ukraine : ce qu'il faut retenir du 53e jour de l'invasion russe

·1 min de lecture
© Ilya Pitalev / Sputnik / Sputnik via AFP

La situation dans le port stratégique de Marioupol est "inhumaine", a déclaré samedi soir le président ukrainien , appelant les Occidentaux à fournir "immédiatement" les armes lourdes qu'il réclame depuis plusieurs semaines, tandis que la Russie affirme contrôler la quasi-totalité de la ville et lance à ses derniers défenseurs un nouvel appel à déposer les armes.

"La situation à Marioupol reste aussi grave qu'elle est possible de l'être. Tout simplement inhumaine", a lancé Volodymyr Zelensky dans un message vidéo. "C'est ce que la Fédération de Russie a fait. (…) La Russie essaie délibérément de détruire quiconque se trouve à Marioupol", dans le sud-est de l'Ukraine.

Les principales informations :

Aucun couloir humanitaire ce dimanche Situation à Marioupol "inhumaine" La ville portuaire est affamée Représailles russes à Kiev Cinq personnes ont été tuées et 13 blessées à l'issue d'une série de frappes sur Kharkiv.

De plus, au moins cinq personnes ont été tuées et 13 blessées dimanche dans une série de frappes sur Kharkiv, grande ville du nord-est de l'Ukraine, qui ont provoqué des incendies, ont annoncé les services de secours à l'AFP.

Des journalistes de l'AFP ont entendu deux salves de tirs et vu cinq incendies se propager dans des quartiers résidentiels du centre de Kharkiv. Selon Maksym Khaoustov, à la tête des services de secours régionaux, cinq personnes ont été tuées et 13 autres blessées.

Aucun couloir humanitaire dimanche

Les autorités ukrainiennes ont ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles