Guerre en Ukraine : ce qu'il faut retenir au 252e jour de l'invasion russe

© STRINGER / ANADOLU AGENCY / ANADOLU AGENCY VIA AFP

La Russie  a repris ce mercredi sa participation à l'accord sur les exportations de céréales ukrainiennes après avoir reçu des "garanties écrites" de la part de l'Ukraine sur la démilitarisation du couloir utilisé pour leur transport. Le président turc Recep Tayyip Erdogan, dont le pays est garant de l'accord céréalier, crucial pour l'approvisionnement alimentaire mondial, a confirmé la reprise à partir de jour à la mi-journée des exportations ukrainiennes en mer Noire via le couloir sécurisé.

Les informations à retenir : 

- Une série d'appels téléphoniques ces derniers jours entre responsables russes et turcs, notamment mardi 1er novembre entre Recep Tayyip Erdogan et le président Vladimir Poutine , et l'intercession de l'ONU, semble avoir convaincu Moscou de revoir sa position.

- Selon un article du New York Times, des chefs militaires russes auraient parlé de l'utilisation de l'arme nucléaire. La menace est prise au sérieux par les Etats-Unis et ses alliés.

- 4 civils ukrainiens auraient été tués ces dernières 24 heures rapporte le gouverneur de la région de Donetsk.

- Un début de contre-offensive ukrainienne se dessinait sur le front est, plus au nord, ont déclaré mardi à l'AFP des soldats engagés sur ce secteur, confirmant des déclarations des autorités ukrainiennes.

"La Russie considère que les garanties reçues jusqu'à présent semblent suffisantes et reprend la mise en œuvre de l'accord", a indiqué le ministère russe de la Défense sur Telegram. Le secrétaire généra...


Lire la suite sur Europe1