Guerre en Ukraine : le Premier ministre polonais estime que l’Europe entre dans « une ère d’avant-guerre »

Donald Tusk, Premier ministre de la Pologne, a accordé, ce vendredi 29 mars, un entretient à la BBC et Politico, au cours duquel il est longuement revenu sur la guerre en Ukraine. Plutôt pessimiste, mais pas résigné pour autant, il appelle les Européens à se mobiliser pour éviter un conflit plus étendu en dépensant au maximum afin d’apporter leur aide à l’Ukraine. « Je ne veux effrayer personne, mais la guerre n'est plus un concept du passé », a-t-il notamment déclaré, estimant que « l'Europe a encore un long chemin à parcourir ».

« Si l'Ukraine perd, personne en Europe ne pourra se sentir en sécurité »

Le Premier ministre polonais revenu dans le gouvernement en décembre dernier pense que les nouvelles générations doivent s’« habituer mentalement à l'arrivée d'une nouvelle ère [...] L'ère d'avant-guerre. [...] Cela devient de plus en plus évident chaque jour ». Donald Tusk évoque même « le moment le plus critique depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale ».

Alors qu’il a rencontré son homologue ukrainien, Denys Chmyhal, jeudi 28 mars, en vue d’avancer dans le cadre de la crise agricole entre les deux pays annonçant qu’ils étaient « proches d’une solution », le Premier ministre polonais continue d’apporter son soutien à Kiev. « Si l'Ukraine perd, personne en Europe ne pourra se sentir en sécurité », a-t-il déclaré, se défendant d’avoir déjà averti des menaces russes lors de son premier mandat entre 2007 et 2011.

Dimanche 24 mars, la Russie a d’ailleurs violé l’espace aé...


Lire la suite sur LeJDD