Guerre en Ukraine: près de la ligne de front, les vendanges ont commencé

Les combats se poursuivent dans le sud de l’Ukraine. L’armée tente de repousser les troupes russes qui occupent la région de Kherson depuis le mois de mars. RFI s'est rendue dans un vignoble proche de la ligne de front où la récolte du raisin a commencé.

Avec notre envoyée spéciale à Paroutyné, Anastasia Becchio et Boris Vichith

De la terrasse qui surplombe ses vignobles dans l’estuaire du Boug méridional, le fleuve qui se jette dans la mer Noire, Pavlo Magalias a une vue imprenable sur la berge opposée, d’où parviennent les grondements sourds des frappes d’artillerie. « Il y a des combats tous les jours. Grâce à Dieu, ils sont plus loin maintenant. Avec les nouvelles armes, ils ont pu les repousser et maintenant, on n’est quasiment plus bombardé. Là, cette explosion, c'est derrière Aleksandrivka, vous voyez la volute de fumée.

« Ce n'est rien, c’est notre artillerie »

Une détonation retentit. « Ce n’est rien, ce n'est rien, c’est notre artillerie… tout est normal, ce sont les nôtres qui tirent. » Les déflagrations ne troublent en rien Nadezhda Ivanova, occupée à couper des grappes de raisin à Parutyné, dans l'estuaire. « Ah ça, c’est rien, on n’y fait pas attention, on s’est habitués. »

Du temps où les troupes russes occupaient la berge opposée à 8 kilomètres de là, Pavlo Magalias garde un amoncellement de bombes à fragmentation tombées sur son domaine. Malgré cela, l’année reste exceptionnelle. « Le raisin aura un arrière-goût de poudre, mais il y en a beaucoup », confie le vigneron qui produisait 15 000 bouteilles de vin avant la guerre.

Des clients qui se font rares


Lire la suite sur RFI