Guerre en Ukraine : 50 civils évacués de l’usine Azovstal de Marioupol

Cinquante civils ont été évacués grâce à un nouveau convoi vendredi 6 mai de l'immense usine Azovstal, la dernière poche de résistance des forces ukrainiennes à Marioupol.
Cinquante civils ont été évacués grâce à un nouveau convoi vendredi 6 mai de l'immense usine Azovstal, la dernière poche de résistance des forces ukrainiennes à Marioupol.

L'évacuation de l'usine Azovstal se poursuit. Cinquante civils ont été évacués grâce à un nouveau convoi vendredi 6 mai de l'immense usine Azovstal, la dernière poche de résistance des forces ukrainiennes à Marioupol, une cité portuaire assiégée par les troupes russes, a annoncé la vice-Première ministre ukrainienne, Iryna Verechtchouk.

« Nous avons réussi aujourd'hui à faire sortir 50 femmes, enfants et personnes âgées d'Azovstal. Demain matin, nous poursuivrons l'opération d'évacuation », a annoncé Iryna Verechtchouk sur Telegram. Elle a accusé les forces russes d'avoir « violé constamment » le cessez-le-feu décrété par Moscou le temps des évacuations. « L'évacuation a donc été extrêmement lente », a-t-elle précisé.

Plus tôt vendredi, le régiment Azov, qui défend l'immense aciérie où sont retranchés les derniers combattants ukrainiens de Marioupol, a accusé les troupes de Moscou d'avoir visé une de ses voitures participant à l'opération d'évacuation de civils, tuant un soldat. Les évacuations se déroulent sous l'égide de l'ONU et du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et ont commencé le week-end dernier, et ont permis à près de 500 civils de fuir, selon Kiev.

À LIRE AUSSIUkraine : « Le droit pénal doit agir comme une épée de Damoclès »

Le Conseil de sécurité de l'ONU a apporté à l'unanimité vendredi son « ferme soutien » à « la recherche d'une solution pacifique » en Ukraine, dans une première manifestation d'unité depuis le début de l'invasion rus [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles