Guerre en Ukraine: Poutine veut "renforcer la capacité de défense" de la Russie

Vladimir Poutine en visioconférence avec ses ministres ce 11 janvier 2023.  - BFMTV
Vladimir Poutine en visioconférence avec ses ministres ce 11 janvier 2023. - BFMTV

Vladimir Poutine s'est adressé par visioconférence à ses principaux ministres ce mercredi à la mi-journée. Il leur a fixé la feuille de route de l'exécutif pour l'année à venir. Mais avant de toucher ces questions relevant surtout de la politique intérieure, l'autocrate a ouvert son propos par une référence à la guerre contre l'Ukraine.

"Nous devons dans un avenir proche mener à bien le développement souverain et indépendant de la Russie malgré toute pression externe, toute menace", a-t-il intimé à son gouvernement, avant d'ajouter: "Nous garantissons l’intérêt et la sécurité de notre Etat".

Vladimir Poutine a alors promis:

"Nous allons renforcer notre capacité de défense, approvisionner la totalité des unités militaires qui participent à l’opération militaire spéciale, et nous allons continuer le développement pour assurer la prospérité des gens, afin que que le potentiel immense de la Russie puisse se mettre en œuvre". "Nous avons toutes les ressources nécessaires pour cela", a-t-il juré.

"Axes de développement"

"Ressources" que le chef du Kremlin entend pourtant accroître. Aussi a-t-il rappelé les "axes de développement" sur lesquels il souhaite engager son pays "pour l'année 2023".

Il a commencé à lister "l'élargissement (des) relations économiques pour construire les nouveaux couloirs logistiques, obtenir des avancées notables dans les infrastructures routières et l'agriculture, créer de nouveaux emplois pour améliorer les possibilités de développement économique de la Russie". Il a encore espéré le "renforcement de (la) souveraineté financière (de la Russie)" avant de prévoir "des mesures pour permettre la hausse des salaires".

Si ces annonces peuvent paraître déconnectées des affaires militaires et à mille lieux du front ukrainien, l'ultime "axe" pointé par Vladimir Poutine a montré que la guerre était bien la toile de fond de son discours. Il faut, a-t-il exhorté ses ministres, "assurer un bon accès à des services de santé abordables et de qualité notamment pour les nouveaux territoires", citant les quatre régions ukrainiennes annexées.

Article original publié sur BFMTV.com